À Mulhouse, imam, rabbin et prêtre témoignent devant les lycéens du Bugatti.

Le mercredi 28 septembre 2016, dans le cadre de l’opération Journaliste d’un Jour, un imam (Mr. Guerdam), un rabbin (Mr Ayoun) et un prêtre (Mr Guthlin) sont intervenus  au sein de la synagogue de Mulhouse, devant les élèves des classes de 2BP1 et 1BP5 du lycée Ettore Bugatti d’Illzach.
L’objectif: répondre aux questions des élèves et promouvoir le dialogue interreligieux.

Lire l’article paru dans  Journaliste d’un Jour de l’Alsace paru le 6 octobre 2016.

RENCONTRE INTERRELIGION - sept 2016 - 4 reduitLes dignitaires religieux ont tout d’abord rappelé que la coopération interreligieuse est ancienne et bien ancrée à Mulhouse. Cette coopération se traduit notamment par des interventions communes dans les écoles, les hôpitaux, mais aussi au sein d’associations et par le biais du calendrier interreligieux. Un exemplaire de celui-ci a d’ailleurs été remis à chaque élève.
Pour Mr Embarek Guerdam, imam et recteur de la mosquée An Nour, le dialogue interreligieux est une solution au repli sur soi, au danger de l’isolement et à la tentation du communautarisme.
Mr Elie Ayoun a ensuite rappelé aux jeunes la nécessité de ne pas être simple « consommateur » d’information, mais de rechercher celle-ci, de confronter et diversifier les sources afin d’affuter son esprit critique.RENCONTRE INTERRELIGION - sept 2016 - 1 (1)
La matinée était placée sous le signe de la convivialité, avec après l’entretien un « pot » avec des denrées ramenées par les élèves. L’abondance des mets sur la table reflétait la diversité d’origines des élèves du Bugatti mais aussi leur volonté de s’investir pleinement dans cette rencontre. Kouglof, Tiramisu, crêpes milles trous algériennes accompagnées de miel du Sundgau, loukoum ou Baklava…. Il y en avait pour tous les goûts ! RENCONTRE INTERRELIGION - sept 2016 - 3
Cette rencontre a donc été l’occasion, pour les jeunes comme pour les adultes, de partager des moments de complicité entre des personnes issues de différentes origines et religions.
Un exemple d’ « humanité et de paix » selon le père Charles Guthlin.

Pour l’équipe J1J
Pierre Soehnlen